Première impression sur le web : comment convaincre en moins de 4 secondes ?

La première impression sur le web est comme la première impression dans une rencontre amoureuse ou un entretien d’embauche : fondamentale

Et pour cause, tout se joue en moins de 4 secondes, avant même de rentrer dans le vif du sujet.

Durant ce timing, très court, des millions de neurones s’activent dans le subconscient de votre lecteur.

Deux directions s’offrent alors à lui : poursuivre sa navigation ou quitter votre site internet.  

Quels sont principes de la psychologie cognitive à connaître pour réussir votre première impression sur le web ? Comment convaincre vos lecteurs de rester davantage sur vos pages (et plus si affinités) ? En quoi l’UX writing peut vous y aider ?

C’est ce que vous révèle cet article.

Sachant que vous n’avez que 4 secondes (et qu’une 1 seule chance !) pour faire une bonne première impression, mieux vaut appliquer ces 11 bons conseils dès maintenant. Lisez-plutôt.

1/ Traduisez le bénéfice client instantanément (LA première étape pour une première impression en ligne positive)

Lorsqu’un lecteur arrive pour la première fois sur votre site, les chances sont grandes pour qu’il vous abandonne au bout de quelques secondes.

La meilleure façon de l’appâter est de répondre précisément à son besoin psychologique.

Qu’est-ce que votre offre / produit / service lui permet-il d’accomplir ? Quels bénéfices va-t-il en tirer ? Que gagne-t-il à faire affaire avec vous ?

Voilà les questions auxquelles vous devez répondre pour définir votre message de vente.

Si vous formulez correctement votre proposition de valeur, vous avez parcouru la moitié du chemin.

Car oui, trouver la bonne accroche est le point de départ d’une première impression en ligne positive.

2/ Harmonisez le fond et forme

Il ne s’agit pas seulement de peaufiner l’esthétique de votre site web mais bien d’harmoniser le fond et la forme.

Car le cerveau perçoit d’abord votre site de façon globale, comme un tout, une composition d’ensemble, un halo.

Pour comprendre que le webdesign compte autant que le message en lui-même, on peut faire une analogie avec la communication non verbale dans les relations humaines.

Les couleurs, la typographie, les axes de symétrie, la mise en page et les zones de repos sont à votre site ce que le sourire, l’attitude ou le tempérament sont aux échanges en face à face. 

Raison de plus pour parfaire la perception générale de votre site afin de favoriser une bonne première impression sur le web.

Chez Le Collectionist, le fond et la forme sont parfaitement alignés pour créer une première impression positive sur le web.

3/ Parlez d’humain à humain (LA base pour réussir votre première impression sur le web)

Trop d’entrepreneurs du web échouent à convertir leurs audiences car ils ont oublié qu’ils s’adressaient à des humains qui ont leurs envies, leurs rêves, leurs peurs, leurs doutes et leurs frustrations.

Résultats ? Des sites entiers dopés en contenus optimisés pour les robots du SEO mais exempts d’humanité.

Parce-que le style laconique, stoïque ou impersonnel ne convainc personne, il suffit parfois de redéfinir le ton pour faire une bonne première impression sur le web.

Injectez-y donc de la personnalité, des émotions, des histoires, de l’authenticité et des expériences sensorielles.

Et n’oubliez pas que la transparence dans le contenu est comme la sympathie dans une relation commerciale : elle fait toute la différence.

4/ Adoptez une navigation claire et intuitive

Votre lecteur doit switcher sans effort vers les pages de son choix grâce à une lecture claire et lisible de votre interface.

Quel que soit l’objet de sa quête (information, achat, téléchargement), il doit trouver sa réponse en moins de 3 clics.

Architecture, arborescence, call-to-actions, header, footer, menus de navigation, libellés : tout doit être pensé pour maximiser le confort de navigation.

A vous les principes de l’ergonomie web, de la rédaction UX et de l’UX design pour la création d’une première impression online à l’effet Wow.

5/ Ayez un site rapide

Impatience, énervement, frustration, abandon… Le manque de vitesse de chargement d’un site crée des frictions à l’origine du fameux taux de rebond.

A l’ère de la saturation du contenu, c’est encore plus vrai.

Sachant que 40% des internautes quittent un site web qui met plus de 3 secondes à charger, mieux vaut penser à l’optimiser sans tarder.

Hébergement web, compression des images, mise en cache des ressources, erreurs de codes : tout doit être passé en revue pour gagner en rapidité et en efficacité.

Et ce quelque-soit le navigateur, le système d’exploitation ou le type d’écran (smartphones, ordinateur, tablette etc.).

6/ Soyez persuasif à l’écrit pour une première impression sur le web irrésistible

Si la proposition de valeur est fondamentale pour créer bonne une première impression sur le web, ce n’est pas une raison pour négliger le reste de vos contenus.

  • Body copy,
  • Micro-contenus,
  • Textes marketing,
  • Puces promesses,
  • Appels à l’action,
  • Content marketing,
  • Fiches produits.

Chaque élément compte et doit être pensé comme si le plus grand discours de l’humanité était en jeu. 

Ceci est d’autant vrai que la majorité de vos lecteurs arrivent sur votre site par des pages de niveau 1, 2 et 3 (pages produits, page à propos, pages d’offres, articles de blog, etc.)

Pour réussir votre première impression sur le web, il est donc crucial de ne pas seulement vous focaliser sur votre home page mais bien toutes les pages de votre site internet.

La marque Innocent soigne aussi le copywriting de ses pages produits. Résultat ? Une première impression digitale mémorable.

7/ Inspirez la confiance indispensable à une première impression sur le web positive

Usurpation des données bancaires, navigation non sécurisée, sites frauduleux, arnaques et escroqueries… Vos utilisateurs ont de bonnes raisons de ne pas vous accorder leur confiance.

A vous donc de leur prouver que vous n’êtes pas ce site qu’ils redoutent.

  • Certificat de sécurité SSL (= le cadenas et l’adresse https:// dans la barre d’adresse du navigateur),
  • Conditions de vente,
  • Mentions légales,
  • Page de contact,
  • Paiement en ligne sécurisé,
  • Modalités de livraisons,
  • FAQ,
  • Protection des données,
  • Politique de confidentialité,
  • Valeurs d’entreprise,
  • Témoignages,
  • Commentaires,
  • Portfolio de réalisations,
  • Avis en ligne,
  • Etudes de cas,
  • Articles de presse.

Voilà autant d’idées à travailler et mettre en place pour apporter la crédibilité indispensable à une première impression en ligne positive.

8/ Sélectionnez des images de qualité

Rien de pire qu’une photo fake issue d’une banque d’image pour incarner vos collaborateurs, votre entreprise où vos bureaux.

Feriez-vous confiance à une équipe de consultants dont les sourires, factices, figurent sur la moitié des sites de la toile ?

Non. Car cette image envoie des signaux négatifs.

Il en va de même pour vos utilisateurs.

Ils veulent savoir à qui ils ont à faire, qui va s’occuper d’eux, qui vous êtes.

Raison de plus d’humaniser votre communication à travers des visuels authentiques et de qualité.

Chez Sendinblue, les images ne sont pas choisies au hasard… Harmonie des couleurs, minimalisme visuel et pertinence : tout y est. Y compris sur le blog.

9/ Réduisez la charge cognitive de votre site pour favoriser une bonne première impression sur le web

Apparaître sous votre meilleur jour dépend aussi de votre capacité à structurer, clarifier, épurer, hiérarchiser et organiser.

Un excès d’informations, d’instructions, de calls to action, de boutons, de publicités et de distractions visuelles crée un sentiment de confusion qui stoppe net toute action.

L’internaute ne veut pas avoir à choisir entre une multitude de choix. Il veut au contraire parvenir à sa quête sans réaliser le moindre effort.

Evitez-lui donc d’arriver au point de saturation fatidique.

Et ce, en réduisant au maximum la charge cognitive de votre parcours client.

Pour ce faire, il est important de faire coïncider chaque page avec un objectif unique de façon à emmener votre utilisateur là ou vous voulez qu’il aille (téléchargement, bouton d’achat, formulaire d’inscription, lecture de contenu, contact, etc.)

Gardez, enfin, toujours à l’esprit que lorsque l’œil du lecteur se pose sur votre contenu, il doit être guidé via une structure, un fil conducteur, une hiérarchie visuelle.

Titres, sous-titres, paragraphes, puces, numérotations, appels à l’action, codes couleurs, contrastes et mise en page : tout doit être savamment étudié pour clarifier votre processus de conversion.

10/ Soyez cohérents

La cohérence, qui va de pair avec la transparence est indispensable pour une première impression digitale couronnée de succès.

Imaginez une marque de luxe qui publierait du contenu de mauvaise qualité truffé de fautes d’orthographe et d’images vulgaires.

Ou bien un prestataire de service qui se targuerait de multiplier le chiffre d’affaire de ses clients par 8 mais ne disposerait d’aucune réalisation concrète à son actif permettant d’affirmer cela.

Pourquoi est-ce impensable aux yeux du lecteur ? Car ce n’est pas cohérent. Tout simplement.

11/ Traquez les fautes orthographe

Ke disent les fottes d’orthograffe sur votre site oueb ?

Qu’il n’est pas digne de confiance, tout simplement.

Est-il utile de développer davantage ?

Pas vraiment.

Mieux vaut développer, dès maintenant, un plan d’action pour soigner votre première impression sur le web. On en parle ?

Share this article